Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action

Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action

Message par Ravélo » 04 Décembre 2017, 07:07

Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action :

Leur page FB -> Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action

Les "Cyclistes montois gonflés à bloc pour passer à l’action" est un nouveau groupe de défense du vélo à Mons.

Ils expliquent que les membres de ce nouveau collectif, venus d'horizons différents, sont motivés par un immense ras-le-bol face à leur ville et concernant la mobilité à vélo.
Ils veulent dénoncer les mesurettes dérisoires que la Ville de Mons et la Région wallonne mettent en place pour le vélo alors qu'ils ouvrent tout grand leur porte-monnaie pour l’automobile.

Pour le collectif, "les infrastructures routières mises à la disposition des cyclistes par la Ville de Mons et la Région wallonne sont mauvaises et dangereuses. Tellement mauvaises et dangereuses que, par exemple, la plupart des parents montois préfèrent empêcher leurs enfants d’utiliser la bicyclette pour se rendre à l'école".

Alors que l'on pourrait réduire sensiblement la circulation automobile en centre ville le matin et que dans certaines villes flamandes, mais aussi néerlandaises, danoises ou autrichiennes, plus de 50 % des élèves se rendent à l’école à bicyclette, dans les écoles montoises, cette proportion est toujours inférieure à 1 % .

Plusieurs actions sont mises en place pour dénoncer cette situation et entre autre, un petit reportage photo et humoristique sur leur page FB.

Reportage éloquent, s'il en est et que je n'hésite pas à vous faire partager.


Si vous circulez boulevard Kennedy le long de Léo Collard : la Ville de Mons et la Région wallonne ont baptisé "piste cyclable".
Image
En fait, c'est un trottoir qui a été divisé en deux: un côté pour les cyclistes, un côté pour les piétons. Et hop, le tour est joué!

Pour rigoler, on a laissé aux piétons qu'un tout petit couloir dont la largeur va en diminuant.
Image


Là où ça devient complètement désopilant, c'est quand la bande des piétons rencontre le poteau d'éclairage. Les piétons doivent passer de profil, à l'égyptienne.
Image

Le gag prend tout son sel à l'heure d'entrée et de sortie des classes. En effet, les piétons, trop nombreux, sont obligés d'utiliser toute la largeur de ce qui était autrefois leur trottoir.
Image

Poteaux en plein milieu :
Image

Pêcheur qui occupe toute la bande cyclable ( certes ici c'est pas la faute de la ville !!):
Image

La "tectonique des plaques" à la chaussée de Bruxelles.
Image
Avatar de l’utilisateur
Ravélo
Administrateur
 
Message(s) : 304
Inscription : 15 Mai 2016, 15:42

Re: Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action

Message par Ravélo » 22 Décembre 2017, 08:30

La vraie fausse piste et la fausse vraie piste


Pour ceux qui émettent encore des doutes sur le sens comique de la Ville de Mons et de la Région wallonne, voici déjà le quatrième épisode de la "blague de la semaine des petits farceurs", lequel va définitivement leur clouer le bec. En effet, sur 250 mètres à peine du boulevard Kennedy, face aux Ursulines, les Paganinis de la farce cycloroutière sont en effet parvenus à juxtaposer une "vraie fausse piste" (régionale) et une "fausse vraie piste" (communale).
Ce tronçon se situe juste après la rambarde présentée dans la dernière blagounette. En sortant de l'hôpital après s'être éclaté (de rire) sur cet obstacle facétieux, le cycliste n'a donc pas fini de rire.

LA VRAIE FAUSSE PISTE :

Tout le monde connaît le jeu de piste. Pour celui qui trace le parcours, tout le plaisir consiste à envoyer les participants sur quelques fausses pistes. Au Service public de Wallonie, l'on est volontiers jouette. Voici donc comment on y pratique ce jeu :

Au carrefour du boulevard Kennedy et de la rue Valenciennoise, un panneau indique aux cyclistes que la piste cyclable continue tout droit le long du boulevard, ce que les pavements roses lui confirment. Naïvement, il s'y engage.
Image

Tout de suite, un premier indice lui permet de soupçonner que l'on se paie sa tête. La largeur de la piste cyclable est réduite de moitié.
Image

Ensuite, la piste s'écarte de la rue par la droite afin de contourner l'arrêt de bus par l'arrière, ce qui est très bien.
Image

Mais patatras! C'était une fausse piste! Une vraie comme dans un jeu de piste! La piste cyclable en effet se termine dans la boue.
Image

Petite touche de surréalisme: nos amis farceurs ont mis un piquet, mais pas le panneau de signalisation.
Image

Si le cycliste s'obstine, il se rendra vite compte qu'il est sur une fausse piste: en l'occurrence, un trottoir où la cohabitation avec les piétons est difficile pour tout le monde.
Image

LA FAUSSE VRAIE PISTE :

Comme dans un jeu de piste, le cycliste doit retourner sur ses pas jusqu'au croisement de la rue Valenciennoise et du boulevard Kennedy. En fait, la "vraie piste" est un peu plus bas. Elle parcourt le bas du "parc des Ursulines. Rien ne la renseigne. C'est ça le jeu.
Image

Là voici l'entrée de la "vraie piste". Si vous avez une bonne vue, vous verrez un vélo dessiné sur le sol. Par contre, que peut bien vouloir indiquer le panneau à droite de la piste?
Image

Eh oui! Le panneau a été mis à l'envers(!) de telle façon qu'il ne soit visible que de la pelouse! Ne cherchez pas à comprendre. C'est juste pour rire.
Image

En plus, c'est fait exprès. Ce ne sont pas des petits plaisantins qui l'ont retourné. Les cyclistes gonflés (qui sont très musclés) ont essayé de le retourner. Pas moyen!
Image

À l'autre bout de la piste, le panneau a été bêtement mis dans le bon sens, confirmant bien qu'il s'agit d'une piste cyclable qui, selon le code de la route, devrait être exclusivement réservée aux cyclistes. Mais qu'est-ce qui est prévu pour les piétons?
Image

Les cyclistes comprennent vite qu'ils sont sur une fausse "vraie piste", car elle est encombrée de piétons qui ne comprennent pas qu'ils doivent marcher dans l'herbe. C'est normal. Cette piste est une ancienne allée du parc qui a été convertie après de longs travaux d'égouttage. L'ampleur de ces travaux aurait permis que l'on puisse aménager un joli sentier pour les piétons et une piste sans promeneurs pour les cyclistes. Mais c'eût été dérogé au sens de l'humour le plus élémentaire.
Image

Cyclistes et piétons peuvent se consoler en philosophant ensemble sur le sort de la mobilité douce à Mons assis sur un superbe banc… tout en prenant un bon bain de pied.
Image

Un contre exemple :

Comme d'habitude, la blague se termine par un contre-exemple lamentable d'un pays dépourvu du sens de la farce le plus basique. Un petit tour au Québec, où par-dessus le marché, on déneige les pistes cyclables en hiver. Ce n'est pas à Mons…

La piste cyclable du Campus à Québec, bêtement séparée du trottoir et totalement dépourvue de banc à bain de pied. Quelle manque de poésie!
Image


--> Leur page FB -> Les Cyclistes montois gonflés à bloc pour l'action
Avatar de l’utilisateur
Ravélo
Administrateur
 
Message(s) : 304
Inscription : 15 Mai 2016, 15:42


Retour vers Autres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron